La race

Historique

Le spitz japonais descend probablement du grand spitz allemand de couleur blanche, introduit au Japon vers 1920 après avoir traversé la Sibérie et le nord-est de la Chine. En 1921, cette race est présentée pour la première fois à une exposition à Tokyo. En 1925, deux couples de grands spitz blancs sont importés du Canada, et jusque vers 1936, la race reçoit l’apport de nombreux chiens de type spitz importés du Canada, des États-Unis, d’Australie et de Chine. En 1948, un standard unifié de la race est établi par le Kennel Club japonais.

 

 

Standard

 

Le spitz Japonais est un chien de taille petite à moyenne (30 à 38 cm).

De constitution robuste, il est bien proportionné dans son ensemble. La queue en panache est portée sur le dos, les poils y sont longs et abondants. Le museau est pointu, les oreilles de forme triangulaire sont dressées. Modérément grands, les yeux sont en forme d’amande, en position légèrement oblique et de couleur foncée.

Le poil de couverture est droit et écarté et le sous-poil court, doux et dense. Le poil est long et abondant sur tout le corps, hormis sur la face, les oreilles, la partie antérieure des avant-bras et sur les métatarses. Le cou, les épaules et le poitrail présentent un jabot. La seule couleur autorisée est le blanc pur.

Caractère

Le spitz japonais est un chien intelligent, gai et très éveillé. Les individus bruyants ne sont pas tolérés dans le standard de la race.

Actif, loyal et intelligent, le spitz japonais est un bon chien de garde et a tendance à aboyer pour avertir de l’arrivée d’un étranger. Le spitz japonais est d’abord et avant tout un chien de compagnie et prospère avec les contacts humains et leur attention, préférant être considéré comme un membre de la famille. Ils aiment être actifs et adorent être à l’extérieur. Ils sont intelligents, joueurs, attentifs, obéissants et sont particulièrement disposés au contact avec les enfants.

Son éducation est simple si elle est ferme et amorcée dès l’arrivée du chiot Spitz japonais à la maison. Elle doit également respecter les principes de l’éducation positive, en favorisant le renforcement par le jeu et les récompenses.

C’est un petit chien tout à fait adapté aux novices qui cherchent un chien de compagnie dynamique et affectueux. Attention toutefois de ne pas se laisser attendrir par son joli minois.

Ce n’est que s’il n’est pas suffisamment stimulé et qu’il s’ennuie que ce petit chien blanc peut faire des bêtises.

Il faut promener régulièrement ce chien japonais pour canaliser son énergie et répondre à ses besoins. Il doit sortir tous les jours, même s’il bénéficie d’un jardin.

Santé et entretien:

Bien que son apparence semble trahir sa robustesse, c’est un petit chien solide qui jouit globalement d’une bonne santé.

Attention cependant aux coups de chaleur, ce chien a la robe blanche ne doit pas rester trop longtemps exposé au soleil.

S’il n’est pas nourrit avec des bons produits ou qu’il n’est pas suffisamment dépensé, le Spitz Japonais peut alors être sujet à l’embonpoint.

Des brossages réguliers suffisent à maintenir la beauté et la pureté de sa fourrure.

Ce chien ne perd pas beaucoup ses poils, sauf lors de sa mue annuelle très abondante. Un brossage quotidien est indispensable durant cette période.